HISTORIQUE

Un peu d'histoire sur la vie de courchons :

Anciennement appelé Courches, les armoiries en sont d'azur avec un chateau d'or et un chef d'argent chargé du mot "Courches de sable"

Sa situation en a fait longtemps un lieu de passage, clairement mentionné sur les cartes du 18eme Siècle, entre les vallées de l'Asse et du Verdon.

Le village compte, en 1804, 155 habitants. Tout au long du 19eme siècle, la commune rémunère 4 à 5 employés municipaux et continue à dévellopper ses infrastructures. En 1870, Les Ponts et Chaussées réalisent un acqueduc de 1105m de long qui fait suite à celui préalablement construit sur 270m. A cette époque, ces travaux permettent d'utiliser au mieux l'eau d'une source, dont le débit seconde est de 10 litres en hiver et de 3 litres en été, Une association pour le canal d'arrosage voit le jour. Ainsi à la fin du siècle, si l'essentiel des ressources locales provient des pâturages et de l'élevage, un complément est fourni par la vente de fromages, de lentilles (paraît-il fameuses) et par la culture de la pomme de terre, plantée sur d'importantes surfaces. Un des derniers projets consistera (pour 2000 Francs) en la réalisation d'une conduite de 590m qui amènera l'eau jusqu'à la fontaine actuelle ; un four communal sera érigé en 1910.

En 1915, on compte encore 18 enfants à l'Ecole Communale mais le 20eme siecle sera pourtant fatal au village. La population passe de 160 âmes en 1840, à 80 en 1900 puis, à 39 en 1936 ; en 1962, 7 habitants seront recensés, bien qu'aucun n'y reside en permanence.

La révolution de l'automobile ne correspond pas à la situation géographique du lieu, dont l'accès n'est carrossable que depuis les années 30 et dont la route ne débouche pas; l'éxode rural qui concerne particulièrement les communes de montagne aura raison de la volonté des derniers habitants : "les resolus" quittent le villag au début des années 40, vaincus par des conditions de vie devenues trop difficiles. La culture de la lavande fine avait laissé entrevoir une possibilité de retour mais l'effondrement des cours ruinera les derniers espoirs.

Le rattachement de Courchons à la Commune de St André les Alpes constitue, en Juillet 1966, un ultime recours et doit permettre selon les termes de l'acte, la réalisation "des équipements de base indispensables à son bon développement économique". La route est goudronnée et les initiatives d'habitants saisonniers amoureux du site permettent ( avec les moyens du bord) d'éviter le pire. Le lavoir et le four sont réstauré par la Commune et le chemin redevient momentanément praticable.

Aujourd'hui, le village n'existe plus mais le souhait d'entretenir le site et sa mémoire est toujours vivac; c'est ce qui a motivé la création de "l'Association du Hameau de Courchons" dont les membres souhaitent favoriser les initiatives de valorisation du patrimoine.

Complément d'information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Courchons

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site